Répulsifs contre les sangliers Il y a 3 produits.

Répulsifs contre les sangliers

Les sangliers

Les sangliers sont des mammifères omnivores vivant principalement dans les forêts. Ils forment des hordes pouvant aller jusqu’à 20 individus en moyenne. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 1 mètre de haut et peser plus de 100 kg selon les ressources alimentaires dont ils disposent. Le sanglier est un animal nocturne, il se repose la journée dans des bauges bien à l’abri du vent, se déplace et se nourrit la nuit où il peut rejoindre les champs cultivés, les prairies ou les marais qui se trouvent à proximité de la forêt pour chercher de la nourriture. Le sanglier est un animal sauvage opportuniste, c’est-à-dire qu’il a une alimentation très diversifiée et qu’il mange presque tout ce qu’il trouve sur le sol au fil des saisons, tels que des champignons, des fruits forestiers (glands, châtaignes, faines, baies…), des escargots, des insectes, des grenouilles… Mais les trois quart de sa source d’alimentation principale restent les vers de terre et les larves.

Les dégâts causés par les sangliers

La population de sanglier en France ne cesse d’augmenter chaque année et est difficile à gérer. Bien que les sangliers jouent un rôle majeur dans l’écosystème des forêts – ils aèrent les sols en fouillant la terre à la recherche de vers de terre et de larves, ils mangent des insectes nocifs aux plantations… – sa surpopulation peut avoir des effets néfastes sur la biodiversité des forêts et peut inciter les sangliers à s’éloigner toujours plus loin de leur lieu de vie pour trouver de la nourriture et par conséquent provoquer certains dégâts dans les jardins et les terrains agricoles qui se trouvent à proximité des bois. La surpopulation des sangliers est due à plusieurs facteurs. D’une part, ces animaux se reproduisent très vite, une laie peut avoir en moyenne une portée de 5 marcassins par an, et ils n’ont pas de prédateurs pour réguler naturellement le nombre d’individus. D’autre part, l’adoucissement des hivers a également des conséquences sur la population des sangliers. En effet, les sangliers survivent plus facilement car les températures des hivers et des printemps sont beaucoup plus douces. Enfin, l’augmentation des cultures de maïs, de plus en plus proches des bois, apporte une source de nourriture abondante aux sangliers qui accroit leur reproduction. Le sanglier est considéré comme un animal gibier que l’on peut chasser, mais cette mesure ne suffit pas à réguler sa population et d’empêcher les dégâts qu’ils occasionnent sur les terrains.

Les solutions naturelles : le répulsif sanglier

Sachant que les sangliers sont dotés d’une force et d’une détermination indéniables, les clôtures de protection ne résistent pas toujours à ces grands gibiers. Pour les éloigner de vos terrains il existe une autre alternative anti-nuisible pour dissuader les sangliers de retourner vos sols. Bionatpro propose une gamme de différents produits répulsifs naturels. Les répulsifs PN F19 et F20 protègent les semences, il suffit de mélanger le répulsif avec vos semis et de semer tout simplement ; alors que le répulsif AMO 03-09 est un répulsif à pulvériser qui protège les plantules. Les répulsifs agissent comme une barrière odorante très désagréable pour les sangliers et autres animaux nuisibles (corbeaux, taupes, campagnols, rats, renards, lapins…) qui ont un système olfactif très développé et qui seront repousser par l’odeur. Ces produits ne contiennent aucun élément chimique. Ils se composent de géraniol, d’oléorésine de piment, d’huile et d’eau.